PSYCHOTHERAPIE

La psychothérapie est une pratique censée soigner ou aider à résoudre les problèmes comportementaux et psychologiques rencontrés par des individus. Le point central de cette pratique est le contact personnel direct entre le thérapeute et le patient, le plus souvent sous la forme d’un entretien. Autour de cet entretien s’articulent des questions de respect de la vie privée du patient et de confidentialité.

La psychothérapie est indépendante de la psychiatrie (branche de la médecine) et de la psychologie (branche des sciences humaines). Selon les pays, le titre de psychothérapeute n’est pas protégé et quiconque peut s’installer en tant que tel et les psychothérapies ne sont pas remboursées par la sécurité sociale, sauf si elles émanent de praticiens psychiatres.

Carl Rogers (né en 1902 à Chicago, mort en 1987 à La Jolla), psychologue humaniste. Son Approche Centrée sur la Personne (ACP) met l’accent sur la qualité de la relation entre le thérapeute et le client (écoute empatique, authenticité et non-jugement).

Dans l’approche Rogérienne, l’authenticité (ou : congruence) se résume en la congruence entre le Moi-Idéal et le Moi-Vécu du thérapeute, le premier se référant aux conceptions idéales de soi, et le Moi-Vécu au… vécu. Le thérapeute se doit d’être un exemple d’authenticité pour son client, à la fois pour éviter tout langage paradoxal que pour signifier au patient qu’il est, lui aussi, un être humain…

L’empathie (ou : verbalisation) s’exprime par des messages verbaux et non-verbaux. Les messages verbaux consistent en la répétition ou la reformulation des éléments clés d’une problématique exprimée par un client (c’est-à-dire davantage que le seul langage phatique). Le thérapeute est capable de comprendre une situation non pas depuis son cadre de référence, mais depuis celui de son client.

La chaleur (ou: considération positive, non-jugement), enfin, consiste en l’accueil inconditionnel du patient/client. La personne est acceptée telle qu’elle est, dans l’ici et le maintenant, avec le cadre de référence qui lui est propre. Une attitude humaine, chaleureuse et encourageante est le point-clé de cette dimension. Bien plus que des concepts à appliquer, les trois dimensions Rogériennes sont l’immanquable savoir-être et savoir-faire pour le thérapeute/conseiller.

Le travail de Carl Rogers s’est étendu à la pédagogie et à la résolution de conflits internationaux.
 
Exemples de phrases de type emphatique :
 
Vous avez le sentiment de ne pas pouvoir faire…
Vous éprouvez une frustration par rapport à …
Vous ressentez un malaise … de la rancune … etc ...
 
On remarquera que l’ensemble des phrases empatiques du professionnel sont centrées sur le patient et sa manière de vivre les choses sur le plan affectif. Cette manière de faire a pour but de permettre au patient de mieux cerner, par cet accompagnement ciblé, les conséquences affectives des expériences vécues et des appréhensions. Elles ont également pour effet côté professionnel de ne pas catégoriser les déclarations du patient, en autorisant celui-ci à exprimer par approbation simple ce qui est difficile pour lui de mettre en mots. Cette technique est ainsi accélératrice de l’énonciation.
fr_FRFrench
en_GBEnglish fr_FRFrench